Le Maraudeur

Jean-Jacques Herbulot (1909 – 1997) architecte naval, célèbre par ses coups de crayon mémorables et multiples, notamment pour les dériveurs Vaurien et Caravelle mais également pour des habitables comme le célèbre Corsaire, est également le père du Maraudeur. JJH, par ses créations, a largement participé à la démocratisation de la voile avec des modèles à bouchain faciles à construire mais pour ce qui concerne le Maraudeur, il s'agit cette fois d'une coque en forme.

0-maraudeur mini og

Le Maraudeur construit depuis 1958 à plus de 2500 unités en bois puis par la suite également en polyester aurait été imaginé par son créateur à partir d’un autre dériveur des années 60 le Flibustier.

Toujours construit et soutenu par une association dynamique, le Maraudeur évolue par son esthétique mais la carène reste unique (voir http://www.asmaraudeur.com). La qualité de son dessin permet à ce voilier, moitié dériveur / moitié habitable, de poursuivre son sillage y compris en régate où l’augmentation encore récente de son handicap HN est un signe qui ne trompe pas.

Le Maraudeur est donc un voilier taillé pour le côtier abrité et les plans d’eau intérieurs mais demande tout de même de l’attention quand les conditions fraîchissent… L’adoption d’une largeur modérée et d’un tirant d’eau variable de type dériveur lesté permet autant le transport facile sur route que l’approche du bord de côte. La petite cabine reste plus un petit abris avec deux couchettes caractérisant les « dayboats » d’aujourd’hui.

Ses principales caractéristiques :

Longueur :                      4,83 m
Largeur :                         1,75 m
Tirant d’eau :                   0,3 / 1,15 m
Surface de voile au près : 14,34 m²
Surface de spi               : 14,70 m²
Poids avec gréement :      320 kg environ

Ce blog a simplement comme objectif de partager des informations sur ce voilier et l'historique de "Lysela" depuis son achat début 2017 (sans prétention de concurrence avec le site officiel de l’association, bien mieux documenté par ailleurs…).

Sur la Seine, publication de 1963

maraudeur seine 1967